Auger-Saint-Vincent Au coeur du Valois

logo du site
  • Auger-Saint-Vincent
  • Auger-Saint-Vincent
  • Auger-Saint-Vincent

Accueil du site > Un village à découvrir > Présentation de la commune

Présentation de la commune

Le Valois

Le Valois est un territoire situé au centre du Bassin Parisien, entre l’Oise, l’Ourcq, la Plaine de France et le Soissonnais. C’est à la fois une « région nature » et un « chœur historique ». Forêts et plaines s’y succèdent, semées de villages se rassemblant autour d’une église ou d’un château. Le long de la Vallée de l’Automne, longue de trente cinq kilomètres, surgissent de nombreuses églises et chapelles romanes et gothiques. La tradition de l’archerie continue de se pratiquer dans la région (près d’un millier d’archers sont inscrits dans les clubs de l’Oise).
De nombreux édifices et lieux touristiques sont à voir ou à visiter : le musée de l’archerie et du Valois à Crépy en Valois, l’abbaye Saint Arnoul, le Donjon de Vez, l’ancienne abbaye de Lieu-Restauré, l’église de Morienval, le site gallo-romain de Champlieu, la forêt d’Ermenonville, la Mer de Sable, l’abbaye royale de Fontaine Chaalis qui abrite le musée Jacquemart André, le château de Versigny…

Sa population compte près de 51000 habitants au dernier recensement de l’INSEE en 1999.

pré de commune

Auger-Saint-Vincent se situe dans l’un des trois cantons du Valois, en l’occurrence celui de la ville-centre de Crépy-en-Valois. A l’instar de nombreux autres villages du sud de l’Oise, il se caractérise par une architecture ancienne qui combine pierre de tailles et poutres. Un peu moins de 500 habitants ont choisi d’y résider notamment pour profiter à la fois du calme de la campagne mais aussi d’une situation géographique particulièrement intéressante : à 30 km du pôle de Roissy, à égale distance (30 km) de Compiègne, de Creil et de Meaux. Autre particularité du village : l’eau. En effet, plusieurs puits de captage permettent d’alimenter en eau potable plus d’une vingtaine de communes du Valois, dont Crépy-en-Valois. Trois lavoirs témoignent également de pratiques anciennes. Enfin, c’est à proximité du quartier de Saint-Mard que le ru de la Sainte-Marie prend sa source.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF